Milano-A 2015-Pavillons/EXPO

Milano-C 2015 -City Life
23 décembre 2016
Milano EXPO-B 2015- Bois expressif
24 décembre 2016

Le village composite de EXPO Milano 2015, établi sur un plan de masse de Herzog et De Meuron et organisé selon un maillage orthogonal du Cardo et du Decumanus de 1,5km, fait rêver tout architecte. Dès l’entrée,le pavillon Zéro (Michele De Lucchi) et son paysage collinaire donne le ton. Effet de cases obus géantes aux parois revêtues de gradins en bois .Tous les stands rivalisent de créativité, dans les ,volumes, coloris, matériaux, détails. Ils sont tournés vers la large allée centrale piétonne , parcourue en tout sens,heureusement protégée du soleil par une structure tendue . Ambiance créative et festive autour du thême fédérateur de l’alimentation dans le monde. Les espaces propres à chacun des pavillons incitent les visites.Pari tenu pour mes préférés,choisis pour des critères très différents .


Imposant, ordonné, didactique (Paula Nascimento).Le pavillon de l’Angola offre une présence africaine appuyée par des codes décoratifs traditionnels (motifs, matières, coloris) mélangés à des informations exposées façon high tech.L’ensemble inclut scène de spectacles et restauration. Ce pavillon de béton et métal finement ouvragés fait honneur à l’Afrique, car les autres pays sub- sahariens sont logés dans des clusters thématiques.



Le Pavillon du Bresil (Arthur Casa,Marko Brajovic,Milan Open Studio),modules de métal et bois, nous plonge dans l’imaginaire de l’amazonie dès l’accès obligé par escalade d’un grand filet élastique suspendu. Lien symbolisant le réseau entre la recherche scientifique et la production d’avant-garde. Nous enchainons sur une salle d’exposition à la scénographie poétique de plantes dans pots de céramique blanc design accrochés à des filins descendant du plafond .La sortie traverse un lounge qu’un canape polymorphe géant d’osier tressé en biais ,structure.





Le travail autour du polygone réalisé pour le Pavillon de la Turquie, s’exprime dans le plan, les façades ajourées . Mais aussi dans les détails comme les incrustations de céramiques des tables en bois. Des claustras en bois au design traditionnel s’intègrent naturellement dans ces formes géométriques soulignées par leur coloris blanc clinique. L’aspect ouvert du lieu renforce sa convivialié.

Daniele Diwouta Architecte
Daniele Diwouta Architecte
http://ddiwouta-architect.com

2 Comments

  1. Jonalyn dit :

    I really admire your works of art n fouttnarely i am gifted with creative abilities too.May i give u some of my works 4 exhibitions because i never had a chance getting exposure in the art world! hope u wont mind n am will to learn from your experience

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *